Head-Image

Actualités

Les exportations bavaroises repartent vers le haut

09.09.2010



Munich (30 août 2010) - Le ministre bavarois de l'économie M. Martin Zeil se réjouit des chiffres d'exportation du premier semestre 2010 : "Nos exportations ont réussi à remonter la pente après les lourdes pertes de l'année passée. Elles se retrouvent aujourd'hui à un niveau nettement supérieur à celui de 2009. En mai et juin elles ont même dépassé de plus d'un quart celles de l'année précédente. Nous sommes de retour sur la voie du succès." Les bons chiffres du commerce extérieur sont dus en partie à l'orientation export de la politique économique bavaroise : la fidélité au principe à l'efficacité prouvée selon lequel l'exportation est le fer de lance de l'économie en a valu la peine. Un an après la crise, les chiffres font mentir les experts qui prédisaient un recul des exportations.
 
Le boom actuel est cependant menacé par la conjoncture instable aux États-Unis, la menace de surchauffe en Chine, ainsi que le surendettement massif de certains pays de l'Union européenne. "Nous ne pouvons pas nous en remettre à nos seules exportations. Pour fonder la croissance sur une base plus solide, nous devons aussi donner plus de marge de manoeuvre à ce qui relève de l'économie intérieure", selon M. Zeil. Cela ne devrait toutefois pas avoir pour conséquence de se défaire de la politique salariale modérée des dernières années, ce qui ne mènerait qu'à un affaiblissement de la compétitivité internationale de l'économie locale. Pour renforcer l'économie intérieure, il importe beaucoup plus de faire croître les investissements en Bavière par des réformes appropriées, d'encourager les innovations, de moderniser le marché du travail et de limiter les coûts. La discussion actuelle autour de la double imposition pesant sur l'énergie nucléaire est en ce sens contre-productive.

Les exportations bavaroises ont globalement crû de 16.4%  au premier semestre 2010 en glissement annuel ; les importations de 17.7%. Au final, la Bavière a exporté des biens d'une valeur de 68.8 milliards d'euros et importé pour un total de 62.3 milliards d'euros durant cette période.

Source: Économie extérieure Bavière