Head-Image

Actualités

À la tête d'une délégation de représentants de l'industrie bavaroise des jeux vidéo, le chef de la Chancellerie et ministre responsable des médias Siegfried Schneider a visité Montréal et a initié conjointement avec le ministre de l'économie Clément Gignac des discussions pour aboutir à un accord de coopération dans ce domaine

03.09.2010



Les développeurs bavarois ont eu l'occasion de présenter leurs compagnies et leurs productions face à des parterres de représentants de nombreuses entreprises de jeux vidéo, studios de développement de genres divers, fournisseurs de services, également face au cluster montréalais Alliance numérique et au Consortium en innovation numérique du Québec. Des visites auprès de leaders de marché comme Electronic Arts, Autodesk, Artificial Mind and Movement, Eidos, DTI, etc., ont permis aux représentants de l'industrie bavaroise des jeux vidéo d'avoir un aperçu des façons de travailler, des stratégies de marché, des méthodes de recrutement, mais aussi de discuter de coopérations potentielles.

La formation en développement de jeux occupe une place non négligeable dans les universités de Montréal. Une visite du département de sciences informatiques à McGill et du département média de Concordia ont montré que ce ne sont pas que les avantages fiscaux qui soutiennent le développement de cette branche à Montréal. Comme le constatait le professeur von Rimon Lipinski, "à Montréal, aussi bien les entreprises que les instituts de formation prennent la recherche et l'accompagnement scientifique de l'industrie du jeu vidéo très au sérieux, ce qui leur permet de soutenir non seulement d'excellentes conditions d'apprentissage, mais aussi la reconnaissance de ce secteur comme thème de recherche en design et informatique."

Le ministre responsable des médias M. Schneider affirme que "le développement de la compétence bavaroise en jeux vidéos va jouer un rôle clef dans l'avenir de la Bavière comme lieu de création média. J'ai convenu avec mon collègue le ministre de l'économie M. Clément Gignac de prendre en compte le segment des jeux vidéo dans la coopération Bavière-Québec. Avant la fin de cette année, nous voulons mettre sur pied un concept de coopération qui nous permette d'avancer concrètement sur les plans de la formation, des échanges lors de celle-ci, de la coopération entre entreprises, écoles supérieures et institutions de financement. Nous allons approfondir notre coopération à notre bénéfice mutuel dans le cadre de notre partenariat régional."

Source: FilmFernsehFonds Bayern