Head-Image

Actualités

Une étude montre que Munich se hisse parmi les villes les plus créatives d’Europe – en concurrence directe avec Paris, Barcelone et Londres

14.02.2012



© Rudolf Sterflinger

Munich compte désormais parmi les 10 meilleures villes européennes en ce qui a trait à la culture et à la création – voici le résultat préliminaire d’une étude menée actuellement par l’Institut pour la recherche sur l’économie culturelle de Cologne, et qui devrait être publiée officiellement au mois de mai 2012. À la demande de la région métropolitaine de Munich, l’Institut y examine les activités de pôles européens dans les branches importantes de l’économie culturelle et de création – entre autres l’architecture, le design, les médias, la publicité, les jeux vidéo et logiciels, ainsi que l’industrie du cinéma, du livre, de la musique, des beaux-arts et des arts de la scène.

Avec plus de 125,000 actifs dans l’économie de la création, la région métropolitaine de Munich occupe le 8e rang européen, loin devant les autres villes allemandes comme Cologne (6e rang), Berlin (19e rang), ou Hambourg (35e). Munich est donc en concurrence directe avec des villes comme Barcelone, Paris ou Londres, qui occupent quant à elles les premières places de cette liste. Dans la région métropolitaine de Munich ont été intégrées les villes d’Augsbourg, Kaufbeuren, Landshut, Ingolstadt et Rosenheim, ainsi que 21 autres circonscriptions.

Michael Söndermann, directeur de l’Institut de Cologne, se dit surpris de ces résultats : « Munich et sa région métropolitaine s’avèrent une des régions les plus fortes en Europe à cet égard, mais personne ne le savait jusqu’ici. » Alors qu’en Allemagne ce sont en moyenne 7.6% des entreprises qui sont actives dans le domaine de la création, la région métropolitaine de Munich en compte plus de 11%. En outre, le secteur de la création est actuellement celui qui offre la plus forte croissance du nombre d’emplois.

Et pourtant, Munich serait encore synonyme d’industrie et de voitures de haute qualité… Söndermann range donc Munich parmi les « régions extrêmement dynamiques » d’Europe – mais souligne que la métropole doit à présent se vendre comme telle à l’étranger afin de suivre le rythme de ses concurrents.

Source : www.sueddeutsche.de (en allemand)