Head-Image

Actualités

Le Prix de la relève 2012 de la Semaine du Court-métrage de Ratisbonne est décerné à Anna Brass et Magdalena Hutter, pour leur court-métrage documentaire tourné à Montréal dans le cadre d’un projet de coopération Bavière-Québec

29.03.2012



Vera Bondy dans le court-métrage "Les Voix du grenier" © dokfest.de

Le court-métrage fait le portrait de l’artiste canadienne Vera Bondy, qui avait émigré à Montréal en 1953 avec le souhait de laisser derrière elle le tragique destin de sa famille sous le IIIe Reich. Des dizaines d’années plus tard, le hasard a voulu qu’elle mette la main sur le journal d’enfants Les Voix du grenier. Avec d’autres enfants, sa petite sœur de 14 ans l’avait écrit pendant leur internement au camp de concentration de Terezin (Theresienstadt). Vera Bondy raconte comment, au fil des années, le destin de sa sœur assassinée l’avait hantée de plus en plus, et comment la bouleversante découverte de ce journal d’enfants avait encore alourdi son fardeau.

Les étudiantes Anna Brass et Magdalena Hutter ont produit ce film de 18 minutes dans le cadre d’un programme d'échanges entre la HFF (Hochschule für Film und Fernsehen - École supérieure de cinéma et de télévision) de Munich et l’INIS (Institut national de l'image et du son) de Montréal, soutenu par la coopération des gouvernements de la Bavière et du Québec. Le jury a déclaré « le portrait fragmentaire et empathique » comme étant le meilleur des 31 films bavarois montrés lors de la Semaine du Court-métrage de Ratisbonne. Il a motivé sa décision en précisant : « À travers les entrevues, les réalisatrices nous laissent nous approcher très près de leur protagoniste. Dans des séquences de montage presque poétiques, elles permettent au récit de Mme Bondy d’occuper encore plus d’espace. Le film nous impressionne par sa sensibilité envers la protagoniste, par l’aspect formel de son approche et par la durabilité de ses effets. »

Le prix de 1500 euros a été décerné le 21 mars 2012, en clôture de la Semaine du court-métrage de Ratisbonne.