Head-Image

Actualités

La Bavière renouvelle son accord de coopéeration avec l'Alberta

05.06.2013



Le ministre bavarois de la Recherche, Dr. Wolfgang Heubisch, et M. Thomas Lukaszuk, vice-premier ministre de l'Alberta et ministre de l'Entreprise et de l'Éducation supérieure, ont signé le 5 juin 2013 un accord de coopération dans le domaine de la recherche. Ils continuent ainsi la collaboration fructueuse des dernières années. Selon Dr. Heubisch, « les échanges avec l'Alberta sont extrêmement porteurs pour la Bavière : il s'agit de deux régions économiquement fortes au sein de leur fédération. Chacun des partenaires investit énormément dans la formation étudiante et le soutien à la science et à la recherche. C'est une relation à gros potentiel de collaboration. »

En 2009 déjà, la Bavière et l'Alberta avaient conclu un "Memorandum of Understanding" à l'effet d'une intensification de la collaboration scientifique bilatérale. Au cours des années passées, ce sont principalement les échanges d'étudiants et de professeurs d'université qui en ont bénéficié.

Un des projets-phares de cette coopération est le projet ABBY-NET. Il s'agit ici d'un réseau de recherche interdisciplinaire au sein duquel aussi bien les scientifiques que les industriels de chacune des régions participantes s'attaquent à la question du co-développement d'écosystèmes et de sources d'énergie. Des ateliers de recherche et des Écoles d'été offrent le cadre nécessaire pour les rencontres et le soutien à la relève. ABBY-Net devrait également être élargi au cours des prochaines années.

Dr. Heubisch continue : « Les thèmes de travail de ce réseau, comme par exemple la recherche d'un modèle de production d'énergie qui soit bon pour l'environnement, ou encore l'influence des changements climatiques sur les systèmes énergétiques, sont des défis auxquels aussi bien la Bavière que l'Alberta doivent affronter. Il est donc d'autant plus important de soutenir les efforts de recherche communs. »

L'accord signé ce 5 juin devrait, selon Dr. Heubisch, partir de ce constat et faciliter encore plus les échanges scientifiques bilatéraux de l'avenir.

Source : www.stmwfk.bayern.de