Head-Image

Actualités

Batteries solides de nouvelle génération : Fraunhofer et Hydro-Québec coopèrent pour l’avancement de la mobilité électrique

19.07.2016



Le Fraunhofer Institute for Silicate Research ISC et Hydro-Québec s’allient pour mener de la R&D sur la nouvelle génération de matériaux de batterie au Lithium-Ion et Lithium-Air dans le secteur de l’électrification des transports.

Le partenariat se concentrera sur les électrolytes solides inorganiques, en particulier les électrolytes en vitrocéramique. En plus d’être d’excellents conducteurs ioniques, ces matériaux sont ininflammables et donc remarquablement sécuritaires.

« Avec Hydro-Québec, nous accélérons la cadence de développement de la nouvelle génération de batteries à l’état solide à double intensité d’énergie. L’impact de cette nouvelle technologie pourrait être énorme, en particulier pour les applications en mobilité électrique », commente Dr. Alfred Gossner, professeur à la Stellenbosch University et VP exécutif de la Fraunhofer-Gesellschaft, à l’occasion de la signature de l’entente de coopération (MoU) à Munich, dans le cadre de la visite officielle du premier ministre du Québec en Bavière pour la conférence des chefs de régions partenaires.

Dr. Gerhard Sextl, professeur et directeur de Fraunhofer ISC, ajoute que « Hydro-Québec est le plus important fournisseur d’énergie au Québec et l’un des plus grands producteurs d’hydroélectricité et d’autres énergies renouvelables dans le monde. Hydro-Québec est un partenaire puissant dans le développement de technologies avant-gardistes pour le stockage et l’utilisation d’énergies propres en transport. »

« Fraunhofer est l’une des institutions de recherche européennes les plus prestigieuses, et Fraunhofer ISC en particulier a un palmarès impressionnant dans le domaine des matériaux de batterie », remarque Karim Zaghib, directeur Stockage et conservation de l’énergie à l’IREQ, l’Institut de recherche d’Hydro-Québec. « Comme Hydro-Québec, Fraunhofer investit dans des projets de recherche qui répondent à des besoins spécifiques, concrets. Nous sommes persuadés que cette collaboration aura le potentiel d’agrandir le rayon de couverture des véhicules électriques. »

Source: Fraunhofer, Hydro-Québec