Head-Image

Les succès



La Bavière, emplacement idéal pour la production de „DEL écologiques“



L’entreprise de technologie canadienne Tesla Digital installe un site de production à Mömbris, en Basse-Franconie. Fondée en 2010, l’entreprise emploie 130 employés dans son siège à  Windsor, dans l’Ontario. Dans un premier temps, elle prévoit engager 30 employés en Bavière. Depuis un certain temps déjà, le Canada est un partenaire économique intéressant pour la Bavière. En 2010, le volume d’échanges bilatéraux entre le Canada et la Bavière a atteint les 1,9 milliard d’euros. Plus de 1200 entreprises bavaroises entretiennent des relations avec les firmes canadiennes.

Invest in Bavaria a rencontré Steve Pokrajac, directeur de la filiale allemande de Tesla Digital, pour évoquer les spécificités de ses produits.

Les « DEL vertes », c’est le terme que Tesla Digital met en avant dans sa promotion. Qu’est-ce qui vous différencie des autres ?
Nous avons créé une technologie unique permettant d’économiser énormément d’énergie. Nous maintenons les DEL froides, empêchant ainsi le développement de chaleur. Nous pouvons par ailleurs nous passer de transformateurs. Nous pouvons directement raccorder nos DEL, de 30 à 600 volts, et éviter ainsi toute perte de puissance et de qualité lumineuse.

Quel est le domaine où l’utilisation de DEL est particulièrement compliquée ?
La plus grande difficulté, c’est lorsque les designers créent des lampes avec des éléments en filigrane rendant nécessaire le développement de designs particuliers. Mais, même dans ce genre de cas, nous sommes très flexibles, étant donné que nous fabriquons tout nous-mêmes dans nos usines.

Quel rôle peuvent jouer les DEL dans le tournant énergétique ?
Ce ne sont pas les DEL en provenance de Chine qui jouent un rôle important, mais bien les DEL de haute qualité – associées à notre technologie qui permet aux DEL de briller.

Pouvez-nous nous donner un exemple ?
Un lampadaire consomme aujourd’hui 80 watts et, au total, avec un transformateur, presque 150 watts. Grâce à notre technologie, la consommation représente entre 8 et
12 watts. Lorsque l’on sait que le segment de la lumière représente de 25 à 30 % de la consommation d’énergie, on comprend le rôle que cela peut jouer dans le tournant énergétique.

Pourquoi installez-vous votre nouveau site de production en Bavière et non pas dans un pays à bas salaires ?
Tout d’abord, j’ai un penchant pour cet endroit parce que j’y vis depuis longtemps. Ensuite, la Bavière est très flexible, elle s’engage pour les nouvelles technologies et utilisera bientôt, du moins je l’espère, nos systèmes d’éclairage. Une production dans un pays à bas salaires n’est pas rentable. Quel est l’intérêt d’un faible salaire si la qualité en pâtit ? Beaucoup ont tendance à oublier ce point !

Source: Invest in Bavaria