Head-Image

Les succès



Investissement bavarois en Ontario: 125 nouveaux postes à Hamilton grâce à la réouverture de deux usines de laminage



En novembre 2010, l’entreprise Max Aicher a acquis deux usines de laminages à Hamilton, qui avaient été fermées par US Steel Canada Inc. Lors de la réouverture de ces deux usines sous le nom de Max Aicher North America (MANA), le producteur d’acier bavarois investit environ 106 millions CAD et obtint en outre un prêt de 9 millions de dollars de la part province canadienne d’Ontario. Parmi les clients de la fabrique figurent l’industrie automobile ainsi que celles du bâtiment et de l’industrie lourde.

En plus de la création de 125 nouveaux postes, Max Aicher jouit d’un succès supplémentaire le 13 avril 2011 : exactement 5 mois après l’acquisition des usines de laminage, Max Aicher put produire ses premières barres en acier laminées. Ceci est une réussite considérable pour l’entreprise bavaroise et confirme la rentabilité de l’investissement au Canada. Si MANA Steel conserve un taux de productivité aussi positif, la taille de l’équipe au sein de l’entreprise devrait doubler dans les prochaines trois années.

Le profil de l’entreprise
Max Aicher est une entreprise bavaroise familiale qui fut fondée en 1924 à Freilassing. Aujourd’hui, elle est une des plus grandes productrices d’acier dans la région du Danube.
En plus de la Bavière, elle s’est établie en République tchèque, en Slovaquie, en Autriche, en Hongrie et en Roumanie. Créée en tant qu’entreprise de construction durant l’entre deux guerre (avec des projets d’immobilier et de travaux publics), Max Aicher s’est ensuite spécialisée durant les années 70’ dans la production d’acier, et se diversifie depuis les années 90’ en explorant la branche du recyclage. En 2004, le chiffre d’affaire dépassa pour la première fois le milliard d’Euros.