Head-Image

Les succès



Un village allemand produit un surplus d'énergie de 321% !



À Wildpoldsried, l’initiative écologique commence en 1997 lorsque le conseil municipal prend la décision de bâtir de nouvelles industries tout en restant local, en créant de nouveaux revenus et en ne contractant aucune dette. La municipalité équipe 9 de ses bâtiments avec des panneaux solaires, construit 4 digesteurs de biogaz (un cinquième est en construction en 2011) et installe 7 éoliennes (d'autres sont en production). Dans le village lui-même, 190 foyers sont équipés de panneaux solaires et la région bénéficie également de 3 petites centrales électriques, d'un système anti-inondations écologique et d’un système de traitement des eaux usées naturel.   

Tous ces dispositifs écologiques à Wildpoldsried, pour une population de seulement 2 600 habitants, font en sorte que le village produit 321 % d’énergie en trop. De plus, des revenus annuels de 4 millions d’euros (US$ 5.7 millions) sont réalisés en revendant une partie de cette énergie au réseau national. Il n’est pas surprenant d’apprendre que de petites entreprises se sont développées dans le village spécifiquement pour offrir leurs services aux installations d’énergie renouvelable.

Au fil des années, les objectifs écologiques de Wildpoldsried ont eu tellement de succès qu’il en a été tiré une nouvelle déclaration de mission – WIR-2020, Wildpoldsried Innovativ Richtungsweisend (Wildpoldsried Leadership énergétique). Le conseil municipal espère inspirer les citoyens à faire leur part pour l’environnement, et à créer emplois et entreprises « verts » dans la région.

Le succès de Wildpoldsried lui a valu de nombreuses distinctions au niveau national et international pour son initiative de protection de l’environnement et de recherche d’énergies renouvelables, connue sous l’appellation « Klimaschutz » (protection du climat). Le conseil municipal offre même des visites aux élus des villages avoisinants, afin qu’ils puissent s’inspirer et créer leur propre programme de protection du climat. Suite au désastre de Fukushima, le maire a même donné des conférences internationales.

En savoir plus : inhabitat.com