Les succès

Le procédé bavarois BTA® constituera la base technologique de la future usine de biométhanisation SEMECS à Varennes, Québec



Vue partielle de l'usine de biométhanisation de Toronto Dufferin, où le procédé BTA est implanté depuis 2002. www.bta-international.de

BTA International GmbH, de Pfaffenhofen au nord de Munich, et sa franchise nord-américaine, CCI BioEnergy Inc., ont été choisis par SEMECS, un partenariat public-privé entre Biogaz EG et un regroupement de 27 MRC, pour la planification de la future usine de méthanisation des déchets organiques de Varennes. C’est le procédé BTA ® qui a retenu l’attention. La construction de cette usine située à Varennes, la première de ce type au Québec, fait partie de l’ambitieux plan du Québec pour la gestion écologique d’une vaste gamme de résidus organiques, au niveau municipal et industriel.

L’usine utilisera la plateforme technologique du procédé BTA ®. Par année, ce sont 51,000 tonnes de résidus de table (Source Separated Organics – SSO), gazon, résidus de fosses septiques et déchets industriels qu’on prévoit y traiter. Au cours de la préparation hydro-mécanique BTA ®, les déchets organiques fermentables sont transformés en suspension, d’où sont extraits les contaminants lourds, légers et de fractions de grain. Au cours de la seconde étape du procédé BTA ®, la suspension propre et homogène est envoyée en fermentation anaérobie. L’ensemble de l’usine sera géré avec le Système de contrôle des processus BTA ®.

Le biogaz ainsi produit servira à assurer l’autosuffisance en chaleur et énergie électrique pour l’usine elle-même, ainsi qu’à couvrir une partie des besoins énergétiques de l’usine de production d’éthanol qui doit être construite à côté. Avant la fermentation, une étape de stérilisation est prévue : l’objectif est d’obtenir un engrais naturel de haute qualité pour les terres agricoles alentour qui produiront le maïs destiné à la fabrication d’éthanol. Ainsi la boucle sera bouclée.

BTA et CCI livreront tout d’abord un forfait de services qui accompagne non seulement l’ingénierie des procédés techniques mais aussi les phases de construction et d’installation, ainsi que le support aux opérations de l’usine durant ses 2 premières années d’existence. Sont inclus dans ce processus clés-en-main la surveillance du montage, la planification et la surveillance lors de la mise en service. Dans le cadre d’un contrat séparé, BTA sera par ailleurs responsable de la livraison des composantes-clés ainsi que de la mise en place des contrôles.

Le projet SEMECS bénéficie ainsi de l’expertise canadienne de BTA et CCI, accumulée sur 13 ans dans les opérations d’une usine de traitement des déchets à Toronto (Ontario), où le procédé BTA ® a déjà traité plus de 420,000 tonnes de SSO (Toronto Dufferin Organics Processing Facility).

Source: www.bta-international.de
Plus: www.ccibioenergy.com