Head-Image

Les succès



BAUER Group choisi comme fournisseur principal pour la construction d’une paroi d’isolation dans une mine de diamants du Canada



Foreuse rotative Bauer BG30 - www.bauer.de

En août 2015, BAUER Foundations Canada Inc., la filiale canadienne de BAUER Spezialtiefbau GmbH, a acquis un projet majeur d’une valeur de quelque €65 millions (CA$97 millions) pour construire une paroi d’isolation dans la mine de diamants Diavik Diamond Mine au Canada. La mine Diavik est opérée par Diavik Diamond Mines (2012) Inc., un member du groupe Rio Tinto, et se trouve à environ 220 km au sud du Cercle polaire, 300 km par avion de la capitale territoriale Yellowknife (NWT). De 2000 à 2002, BAUER Maschinen GmbH était impliquée, en partenariat avec d’autres entreprises, dans la construction de digues de rétention d’eau permettant l’exploitation minière à ciel ouvert de diamants se trouvant dans les 3 premiers puits de kimberlite.

« C’est une belle histoire que notre entreprise retourne à Diavik presque 15 ans plus tard pour prendre une part active dans le développement de la mine. Cela montre que notre client a une grande confiance en nos services », se réjouit Prof. Thomas Bauer, président du conseil de direction de BAUER AG.

Pour construire la digue de 2.2 km de long, il sera nécessaire de creuser une paroi d’isolation de 26 m de profondeur. Ainsi le 4e puits de kimberlite, appelé A21 et situé sous les eaux du Lac de Gras, pourra être exploité à ciel ouvert. Bauer a proposé la méthode Cutter-Soil-Mixing (CSM), qui combine des technologies de parois moulées à l’hydrofraise, ainsi que la méthode Mixed-in-Place. La technique CSM utilise des foreuses à tranchées spécialement modifiées à cette fin. Grâce à l’utilisation du sol du site lui-même, la technique CSM offre non seulement des avantages logistiques considérables mais aussi des économies en comparaison avec les méthodes plus traditionnelles.

L’emplacement de la mine présente plusieurs défis : on ne peut y travailler qu’entre mai et octobre en raison des températures trop basses durant les mois d’hiver. La logistique est un autre défi majeur puisque les transports spéciaux ne sont possibles que pendant une période de 8 semaines en hiver, lorsque les routes de glace vers la mine sont ouvertes. En conséquence, le projet sera complété en 2 phases en 2016 et 2017. En 2016, l’entreprise utilisera deux foreuses rotatives BAUER BG 30, trois foreuses universelles de KLEMM Bohrtechnik GmbH, et des grues pour compléter le traitement du sol, faire des tests, créer des écrans d’étanchéité dans la roche sous-jacente, ainsi que d’autres travaux préparatoires essentiels au bon déroulement de la construction de la paroi d’isolation. En 2017, la paroi d’isolation elle-même sera réalisée grâce à la méthode CSM et au giclage de joints (jet grouting). Cinq foreuses BG 30 seront utilisées pour cette étape finale du projet. Elles seront modifiées spécialement afin de pouvoir se charger de 3 tâches sur le chantier : le pré-forage, le travail en CSM, et le giclage de joints, démontrant ainsi la souplesse et l’adaptabilité de l’équipement de Bauer.

Source: www.bauer.de