Head-Image

Saviez-vous que...



St Romuald de Lévis : Une église du Québec décorée par des artistes bavarois



Intérieur de l'église St Romuald de Lévis - photo courtoisie

La Bavière et le Québec entretiennent depuis longtemps des relations et les recherches de madame Beate Stock viennent enrichir la connaissance que nous avons des liens artistiques entre ces deux régions.

L'église St-Romuald de Lévis est un exemple de la qualité artistique du décor des églises du Québec. Depuis 2004, cette église est classée Monument historique, et elle est en attente d'une restauration. À la fin du XIXe siècle, c'est une équipe d'artistes bavarois qui a réalisé le décor intérieur de cette église située sur la rive sud du fleuve St-Laurent, en face de la ville de Québec.

L'entreprise s'est déroulée sous la direction du peintre Wilhelm Lamprecht (1838-1922) de Munich qui a peint les murales des bas-côtés (scènes de la vie de la Vierge Marie et de saint Joseph), les murales du chœur et le tableau de l’autel principal.

À la voûte principale, Joseph  Lang (1840-1914), un compagnon d'études de Lamprecht, a peint en grisaille le cycle de la vie de saint Romuald ainsi que le cul-de-four du choeur. Il s'agit là des seules oeuvres connues de cet artiste.

L'École de sculpture de St-Romuald-d'Etchemin a utilisé des plans fournis par le sculpteur munichois Georg Schneider (1828-1897) pour réaliser les trois autels de l'église. Pour le choeur, on a importé les statues polychromes des saints de l'atelier munichois de Johann Evangelist Riedmiller (1815-1895).

En 1867-1868, la création de ce riche décor mural était d’autant plus audacieuse qu’on ignorait comment les techniques utilisées allaient réagir au climat canadien. C'est au premier curé de cette petite paroisse d'environ 1100 habitants, Pierre-Télesphore Sax (1822-1881), que l'on doit l'initiative de cette oeuvre exceptionnelle.  Le décor intérieur de l'église de St-Romuald marie les influences post-nazaréennes, bavaroises et locales. Aujourd'hui, il subsiste peu d'exemples de cet art mural religieux au Québec et en Amérique du Nord.

Nos remerciements à Mme Beate Stock