Économie

Si à l’échelle européenne la Bavière est un lieu d’investissement, partenaire d’affaires et fournisseur de produits et services reconnu, la même chose est valable à l’échelle internationale. En Bavière, un euro sur deux est généré par les activités liées à l’exportation. Les partenaires commerciaux les plus importants sont les États-Unis, la Chine et l’Autriche. Les produits phares de la Bavière à l’exportation sont les automobiles, les produits chimiques, les produits électroniques et les machines.

Avec un produit national brut de 594 milliards d’euros (2017), l’économie de la Bavière se place au 8e rang au sein de l’Union européenne. Pas étonnant que la Bavière, qui est à elle seule responsable de plus de 3% de ce chiffre, bénéficie du plus bas taux de chômage en Allemagne : en 2017, il était à 3.2%. Le taux de chômage moyen allemand était, la même année, de 5.3% -- déjà bien en-deça de la moyenne européenne à 9.1%.

Vous pouvez trouver plus de données économiques au https://www.invest-in-bavaria.com/en/advantage-bavaria/about-bavaria.html

Les secteurs-clés en Bavière

Aérospatiale

On trouve en Bavière aussi bien de grands donneurs d’ordre qu’une multitude de fournisseurs et entreprises d’ingénierie et de services, fabricants d’équipements spéciaux, institutions de recherche de calibre mondial, et centres de formation. La branche aéronautique et aérospatiale en Bavière se concentre avant tout sur les avions, les moteurs d’aéronefs, les hélicoptères et les vaisseaux spatiaux. Les quelque 550 entreprises du secteur emploient autour de 36,000 ingénieurs, techniciens et spécialistes industriels – soit un tiers de tous ceux qui travaillent dans ce secteur en Allemagne. Le chiffre d’affaires annuel généré tourne autour de 7 milliards d’euros. En incluant les transporteurs aériens, l’industrie compte bien au-delà de 60,000 employés. La « Stratégie bavaroise en aéronautique 2030 » vise à asseoir et renforcer la position de la Bavière comme plateforme de calibre mondial en aérospatiale.
 

Film & Jeux vidéo

La Bavière compte plus de 3300 entreprises dans le secteur du film et du cinéma, ce qui fait de la région l’une des plus actives d’Allemagne. En ce qui concerne la production de films, le gouvernement offre un solide soutien financier, notamment par l’intermédiaire du FilmFernsehFonds Bayern, l’un des organismes les plus fructueux de l’industrie. Munich accueille par ailleurs le siège social des diffuseurs télévisuels les plus importants – Bayerischer Rundfunk, ProSiebenSat.1, ZDF, Eurosport pour ne nommer que ceux-là . 40% des plus grandes entreprises de production de vidéos publicitaires en Allemagne ont des bureaux à Munich. La Bavière soutient par ailleurs très solidement l’audiovisuel culturel et éducationnel. Le secteur des IT et des médias génère un chiffre d’affaires d’environ 70 milliards d’euros annuels. MedienCampus e.V., un organisme parapublic qui coordonne la formation de main d’œuvre dans les secteurs sous-jacents, met en  contact les différentes institutions de formation  qui fournissent une main d’œuvre toujours nombreuse et excellemment qualifiée, dans tous les domaines.

Technologies vertes

En tant que secteur qui touche à plusieurs industries, les technologies environnementales jouent un rôle clé dans le développement d’entreprises et de sociétés durables à long terme. On trouve en Bavière les conditions optimales pour des investisseurs à ce chapitre. 2000 PME y sont basées (soit environ 20% de toutes les entreprises allemandes du secteur), couvrant toute la branche des technologies environnementales, depuis la gestion des déchets jusqu’à la décontamination des sols en passant par le traitement des eaux, les outils de contrôle de la pollution atmosphérique ou les technologies reliées à l’énergie durable.

Automobile

Les innovations automobiles ont fait leur marque en Bavière dès la fin du 19e siècle. De nos jours, ce sont surtout la mobilité électrique et le design de composantes légères qui permettent à la Bavière de rester dans le peloton de tête des innovateurs mondiaux de l’industrie. Tous les fournisseurs internationaux d’importance y ont une filiale. 1100 entreprises font partie de la grappe industrielle automobile locale. Le secteur génère plus de 100 milliards d’euros en chiffre d’affaires annuel, employant près de 200,000 personnes et produisant un quart de toutes les automobiles fabriquées en Allemagne. Les universités bavaroises offrent un réservoir de talents et représentent une source d’innovation pour le secteur, tandis que le système d’éducation « dual » assure la formation d’une relève de qualité, depuis les lignes de production jusqu’aux techniques de vente. Avec la grappe M•A•I Carbon, la région de Munich-Ingolstadt-Augsbourg est en train de devenir un centre européen pour les matériaux en plastiques renforcés.

Les PME bavaroises : le “Mittelstand”

 

Les PME sont la colonne vertébrale de l’économie bavaroise et  sont une garantie de prospérité, d’emplois d’avenir et d’opportunités de formation. Avec 3.6 millions d’employés soumis aux cotisations sociales répartis dans 600,000 entreprises, les PME se montrent dynamiques et hautement productives partout à travers la Bavière.

Elles emploient également 190,000 apprentis dans le cadre du système de formation dit « dual », un succès avéré qui est non seulement à la base de la puissance économique de l’Allemagne, mais aussi à l’aube d’être exporté lui-même. 

Par ailleurs les PME ont du succès aussi bien en ville que dans les régions éloignées. Leurs activités couvrent une grande variété de secteurs, depuis l’industrie jusqu’à l’artisanat en passant par le commerce, le tourisme, les services et les professionnels autonomes. Ceci signifie que chaque investisseur a accès à une vaste palette de fournisseurs innovants, d’acheteurs et de partenaires de travail.

Vous souhaitez en apprendre plus sur les affaires en Bavière ? Abonnez-vous à l'infolettre "Business Bavaria", éditée par notre partenaire Invest in Bavaria ! Cliquez ici et suivez les étapes.

© Représentation de l’État de Bavière à Montréal Contact |  Protection des données personnelles |  Mentions légales |  Page d‘accueil
Zur Bayerischen Staatskanzlei